Enjeux de professionnalisation des intervenants de la rue en Suisse romande : entre correspondants de nuit et travailleurs sociaux hors murs

Auteurs-es

  • Karine Darbellay HES-SO Travail social, Sierre, Suisse

Mots-clés :

médiation sociale, correspondant de nuit, travailleur social, professionnalisation, Suisse romande

Résumé

Présentés comme un chaînon manquant entre la police et les travailleurs sociaux hors murs, les correspondants de nuit sont apparus récemment en Suisse romande. La présente étude, menée dans deux lieux urbains, décrit l’imbrication du travail de ces acteurs de la rue. Elle permet de montrer que l’arrivée des seconds a engendré des questions sur leur légitimité par rapport aux premiers, déjà présents, tant du point de vue de leurs activités (l’animation de projets) que des espace investis (les quartiers). Elle indique également qu’un certain nombre d’activités permettent de dessiner des frontières professionnelles entre les deux types d’acteurs, notamment en regard de la manière différente d’échanger les informations ou d’interagir avec la police. Enfin, elle met en évidence que chaque dispositif relève d’une logique locale, les acteurs entretenant des relations apaisées dans la ville périphérique alors que leur collaboration s’avère plus tendue dans la ville centrale. Ainsi, les frontières professionnelles demeurent floues entre les deux groupes d’acteurs tandis que le processus de professionnalisation de leur travail est en cours.

Téléchargements

Publié-e

2022-06-20

Comment citer

Darbellay, K. (2022). Enjeux de professionnalisation des intervenants de la rue en Suisse romande : entre correspondants de nuit et travailleurs sociaux hors murs. Revue Internationale Animation, Territoires Et Pratiques Socioculturelles, (21), 1–12. Consulté à l’adresse https://edition.uqam.ca/atps/article/view/1362

Numéro

Rubrique

Articles