Expérimenter les hybridations entre recherche-création et médiation : pour une rencontre entre institutions culturelles et marges

  • Noémie Maignien Doctorante en Muséologie, médiation, patrimoine, UQAM
  • William-Jacomo Beauchemin Chargé des laboratoires d’innovation sociale, Exeko
Mots-clés: accès aux arts et à la culture, épistémologie sociale critique, méthodes hybrides, inclusion

Résumé

À la fois projet socioculturel et de recherche par le milieu, le Laboratoire Culture Inclusive, de l’organisme Exeko (Montréal, Canada), a mis en place entre 2016 et 2019 différents volets d’activités mêlant des pratiques propres à la recherche-création, à l’ethnographie collaborative, à la médiation culturelle, au théâtre invisible, à la création littéraire et aux arts visuels. Ces expérimentations, s’inscrivant dans une approche d’épistémologie sociale critique, visaient à la fois à rendre compte des différentes perspectives situées des groupes et personnes minorisées ou marginalisées parties prenantes du projet et à faciliter la construction collective de connaissances autour de l’accès aux arts et à la culture. En adoptant la forme d’un compte-rendu s’intéressant particulièrement aux hybridations méthodologiques, cet article propose certaines pistes de réflexion et d’action pour guider la recherche partenariale et participative ainsi que l’action culturelle et communautaire.

Publiée
2019-12-18
Comment citer
Maignien, N., & Beauchemin, W.-J. (2019). Expérimenter les hybridations entre recherche-création et médiation : pour une rencontre entre institutions culturelles et marges. Animation, Territoires Et Pratiques Socioculturelles (Revue ATPS), (16), 95-111. Consulté à l’adresse https://edition.uqam.ca/atps/article/view/454