À propos

La Revue interdisciplinaire sur l’Asie du Sud  (RIAS) souhaite occuper une place privilégiée dans le paysage scientifique et universitaire francophone en abordant l’Asie du Sud dans une perspective pluridisciplinaire. La revue insiste sur cette interdisciplinarité – philologie, droit, sociologie, anthropologie, sciences politiques, sciences des religions, littérature ou création – et aura pour objectif de présenter selon différentes focales des problématiques et réalités spécifiques à l’Asie du Sud ainsi que d’analyser de manière plurielle ses avatars. L’ambition de cette revue est donc de fournir une plateforme de diffusion en libre accès d’articles qui traitent d’enjeux autant contemporains qu’historiques liés à l’Asie du Sud, ses multiples univers de sens et de pratiques, et ses diasporas.

Sur le plan des publications, la RIAS diffuse uniquement des manuscrits originaux qui peuvent prendre à la fois la forme d’articles scientifiques, de projets de recherche-création et de comptes rendus d’ouvrages. L’objectif est de promouvoir les publications de chercheurs et chercheuses confirmé.e.s, mais aussi les contributions et les publications des étudiantes et étudiants aux cycles supérieurs. 

La RIAS publie annuellement deux numéros organisés par thématiques.  Les propositions de numéro thématique doivent être soumises au Comité de rédaction. Une fois leur proposition approuvée, les responsables de numéro ont la charge de sélectionner les textes en procédant à des appels à publication ou en contactant directement des chercheurs ou chercheuses spécifiques.  La RIAS privilégie aussi la publication des actes de colloques issus des différents cycles de conférences organisée, entre autres, par le Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS).

 Processus d’évaluation par les pairs

La RIAS respecte le principe de l’évaluation à l’aveugle par les pairs. Dans le cadre d’une publication potentielle, les manuscrits soumis à la revue sont d’abord lus et acceptés par le Comité de rédaction avant d’être envoyés pour une évaluation externe. L’évaluation se fait de manière entièrement anonyme par au moins deux professeur.e.s ou chercheur.e.s reconnu.e.s dans le champ de recherche du texte. Tout en laissant une marge de manœuvre importante dans l’examen de l’article, une grille d’évaluation préalablement élaborée par le Comité de rédaction est aussi fournie aux évaluateurs et évaluatrices pour juger notamment de la rigueur conceptuelle, de l’originalité ainsi que de l’intérêt du texte dans l’avancement des connaissances. En procédant ainsi, il est plus facile pour le comité de la RIAS d’harmoniser les différentes évaluations et de déterminer la recevabilité d’un article.

En fonction des commentaires fournis par les évaluateurs et évaluatrices, tout article proposé peut donc faire l’objet d’une publication tel quel, mais le Comité de rédaction peut aussi demander des révisions mineures ou majeures aux auteur.e.s. De plus, le Comité de rédaction se réserve le droit de ne pas accepter un manuscrit s’il ne correspond pas aux exigences fixées par la revue. Les positionnements intellectuels ou politiques des auteur.e.s n'engage cependant qu'eux-mêmes.

 Libre accès et Droits d’auteur

La revue opère selon le modèle de libre accès par la mise à disposition gratuite des articles de la revue, sans restriction d’utilisation et d’accès, sur sa plateforme en ligne. En publiant leurs travaux dans la RIAS, les auteur.e.s conservent leurs droits d'auteur. Cependant, la RIAS détient une licence d'exclusivité et de première publication sur les manuscrits acceptés. La reproduction d'un texte entièrement ou partiellement publié dans la revue doit donc être acceptée par le Comité de rédaction au préalable.