Modalités et défis de l’animation en Afrique

  • Jean-Marie Lafortune Rédacteur, Revue internationale Animation, territoires et pratiques socioculturelles Professeur, Département de communication sociale et publique, Université du Québec à Montréal (UQAM), Canada

Résumé

L’histoire récente de l’animation en contrées africaines couvre deux périodes distinctes : 1) l’après Seconde guerre mondiale (1945-1960), au cours de laquelle l’État-Providence qui s’était mis en place dans les métropoles avait atteint les colonies et favorisé l’implantation de cette fonction, parfois à titre professionnel, et de premiers réseaux d’équipements pour accueillir les activités ; 2) l’après indépendance (‘1960), où la volonté politique et les subsides font défaut, alors que tant d’autres défis sont à relever. On observe pourtant la réactivation de l’animation et de ses réseaux depuis le début du 21e siècle alors que divers problèmes auxquels se confrontent maint pays africains, d’ordre sanitaire certes, mais aussi d’accès à l’espace public, requiert une intervention socioculturelle plus structurée.

Publiée
2019-12-18
Comment citer
Lafortune, J.-M. (2019). Modalités et défis de l’animation en Afrique. Animation, Territoires Et Pratiques Socioculturelles (Revue ATPS), (16), fri-friii. Consulté à l’adresse https://edition.uqam.ca/atps/article/view/446