Revues

  • Sciences du Design

    Fondée en 2015 par Stéphane Vial et Alain Findeli, Sciences du Design est une revue internationale de recherche en design, à comité de lecture et en langue française. Publiée par les Presses universitaires de France et diffusée en ligne en texte intégral sur le portail Cairn, elle est soutenue par une dizaine de partenaires académiques et industriels. Établie à Montréal, la revue est produite à Genève et publiée à Paris.

    Généraliste et pluraliste, la revue Sciences du Design explore tous les aspects du design et de la recherche en design. Internationale, elle s’appuie sur un comité scientifique représentant plus de trente établissements d’enseignement et de recherche, dont un tiers en France, un tiers au Canada et un tiers dans d’autres pays (Suisse, Belgique, Danemark, États-unis, Australie, Italie, Allemagne, Espagne). Francophone, la revue publie des travaux de recherche soumis en français, quelle que soit l’aire géographique ou la langue d’origine.

    Sciences du Design défend l’originalité épistémologique du design, et contribue à faire reconnaître le design comme discipline universitaire de langue française.

    Avant de débuter les étapes du processus de soumission les auteur.e.s doivent s'inscrire à la nouvelle plateforme de gestion. 

    Pour soumettre à la revue Sciences du Design, nous vous invitons à prendre connaissance des conseils aux auteurs.

    Vous pouvez aussi visiter le site web de Sciences du Design pour de plus amples informations.

    En cas de problème avec la plateforme de soumission veuillez nous contacter  à l'adresse courriel suivante :
    coordination@sciences-du-design.org

  • Nouvelles pratiques sociales

    Fondée à l'automne 1988, la revue Nouvelles pratiques sociales (NPS) s'intéresse aux domaines de l'intervention sociale, du travail social et de l'action communautaire et collective. La revue est un lieu de recherche et de réflexion qui publie des articles scientifiques (analyses ou résultats de recherche) dans le domaine de l'intervention sociale. Nouvelles pratiques sociales reconnait la nécessité d'une analyse critique des pratiques d'intervention sociale qui se déploient dans le réseau institutionnel étatique et dans des organismes non gouvernementaux.

  • Afroglobe

    Afroglobe est une revue pluridisciplinaire dont la vocation est de penser les questions de l’Afrique contemporaine, dans ses liens avec le reste du monde. La revue publie des contributions portant sur des questions intra-africaines, mais aussi sur des problématiques plus générales, mais en lien avec  l'Afrique. Enfin, mais pas exclusivement, Afroglobe vise à promouvoir des recherches innovantes sur des questions que soulève l'ordre multipolaire actuel du monde, dans la mesure où ces questions mettent en perspective l'Afrique comme objet et lieu de savoirs. 

    La revue publie des textes en français et en anglais au rythme de deux numéros par an (Printemps – Automne). Elle participe à l'effort de  production des savoirs dans les langues et cultures africaines. 

  • Communitas, théories et pratiques de la normativité

    Communitas est une revue scientifique évaluée par les pairs, qui est rattachée au Département des sciences juridiques et à la Faculté de science politique et de droit de l’Université du Québec à Montréal.

     

     

    Communautés et normativités

    Ces attachements institutionnels ne circonscrivent pas à eux seuls les angles disciplinaires auxquels s’ouvrent les théories et pratiques de la normativité et que se donne comme objets la revue. Comme l’observait Farga (2015), la normativité « échappe aux partages catégoriels qui donnent forme au prisme des disciplines : descriptif versus prescriptif, empirique versus conceptuel, scientifique versus philosophique. » 

    En épousant comme nom Communitas, cette revue propose une communauté qui pense la normativité et qui disjoint les éléments qui la composent, s’inspirant en cela de la méthode de l’égalité de Rancière (2012).

    Certes, cette communauté pourrait faire écho à Kuhn (1962) et l’idée de communauté scientifique et même à Fish (1976) et le concept de communauté interprétativepuisqu’elle aménage une place importante à la dynamique entre les acteur-ice-s qui donnent sens à l’objet à l’étude. Mais encore faut-il ici apporter les correctifs nécessaires à ce qu’il faut entendre par communauté interprétative ou scientifique.

    Communautés, disciplines et méthodologies

    Esposito (1998) a démontré que la communauté n’est pas cette entité hypertrophiant les sujets en ce type d’entité dont tout le problème est d’être « plus large que la simple identité individuelle, supérieure à elle et même meilleure, mais qui est née d’elle et en est l’image spéculaire ».

    Communitas partage avec lui l’idée que la communauté est caractérisée par l’effet d’altération que provoque la relation aux autres, de telle sorte que ce qui importe relève moins des résonances que des dissonances entre les points de vue, donc, en ce qui concerne l’objet à l’étude, entre les approches divergentes qui s’intéressent à la normativité.

    Ces approches divergentes qui s’expriment en théories et pratiques de la normativité n’ont pas à se réconcilier ni dans leur esprit, ni dans leurs formes. Au contraire, Communitas se veut le foyer des compréhensions de la normativité à l’œuvre; compréhensions qui peuvent apparaître avec autant de contradictions qu’il existe d’angles disciplinaires, de pratiques ou de méthodes.

    Ainsi ne sont pas exigées une approche intégrée comme c’est le cas en interdisciplinarité, ni une méthode fondamentale commune à toutes les disciplines mobilisées comme c’est le cas en transdisciplinarité, ni même d’opérer une juxtaposition de disciplines comme cela se retrouve en multidisciplinarité et en pluridisciplinarité.

    Plutôt, Communitas fait le pari que, pour comprendre la normativité à l’œuvre, il faut la reprendre du plus bas.

  • Frontières

    La revue Frontières est une revue québécoise d’information, de recherche et de transfert de connaissances en études sur la mort. Publiée depuis 1988, elle s’inscrit dans le domaine des sciences sociales et des sciences de la santé. Son objectif principal est de contribuer à une meilleure connaissance des phénomènes reliés aux rapports entre la vie et la mort dans une perspective interdisciplinaire, en mettant en relief les liens dialectiques et épistémologiques entre théories et pratiques. Elle s’adresse tant aux chercheurs qu’aux praticiens, aux professeurs et aux étudiants qui sont préoccupés par la fin de vie dans différentes disciplines. Frontières publie en français des articles de qualité évalués par un comité externe.

  • Éthique en éducation et en formation

    La revue Éthique en éducation et en formation s'intéresse à cette dimension inhérente à l'éducation et à la formation que représente l'éthique, et ce, dans ses fondements, ses visées, ses approches théoriques et pédagogiques, de même que ses enjeux se manifestant à travers la littérature scientifique, les politiques, les programmes, les pratiques et les conceptions de l’éducation. Dans sa conception élargie de l’éducation éthique, elle inclut aussi les disciplines ou programmes spécifiquement dédiés à cette fin (ex. : l'éducation morale, civique, juridique, aux droits de l'Homme, à la citoyenneté, l'éthique et culture religieuse, la formation personnelle et sociale, etc.).

    Par sa revue numérique disponible gratuitement, le GREE vise la diffusion et l'accessibilité de textes scientifiques originaux rassemblés autour d'une thématique commune traitant des rapports entre l'éthique et l'éducation/formation. La Revue figure parmi les revues scientifiques de la Faculté des sciences humaines de l'UQAM. Depuis 2017, elle est éditée en partenariat avec la Haute École pédagogique de Fribourg. Il s'agit de la seule revue scientifique de langue française s'intéressant spécifiquement aux rapports entre l'éthique et l'éducation/formation.

    En plus d'être disponible sur le site du GREE, la Revue figure sur le portail Érudit, le site du Réseau de l'Université du Québec, le portail de Revues UQAM et ceux de la Bibliothèque de l'UQAM et de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) ainsi que sur le serveur institutionnel RERODOC de la HEP de Fribourg. La Revue est protégée par la Loi sur les droits d’auteurs (L.R.C. (1985), ch. C-42). La vente de la Revue, en tout ou en partie, est strictement interdite. La reproduction des numéros et des articles est strictement réservée à la rédactrice en chef de la Revue.

    Intéressé à soumettre à cette revue? Les auteurs doivent s'inscrire auprès de la revue avant de présenter une soumission, ou s'ils sont déjà inscrits, simplement ouvrir une session et accéder au tableau de bord pour commencer les 5 étapes du processus.

  • Communiquer. Revue de communication sociale et publique

    Fondée en 2009, Communiquer Revue de communication sociale et publique, anciennement Revue internationale de communication sociale et publique (RICSP), publie des textes pouvant participer à une meilleure compréhension des phénomènes de communication impliquant des êtres humains. La communication organisationnelle, la communication interculturelle et internationale, la communication interpersonnelle et de groupe, la communication marketing et publicitaire, la communication politique, la communication touchant la santé, l’environnement, les technologies, la communication scientifique, les relations publiques et la communication humaine dans son ensemble constituent ses secteurs d’intérêts.

  • Captures. Figures, théories et pratiques de l'imaginaire

    Captures est une revue à comité de pairs dédiée à la publication de travaux consacrés à l’analyse de problématiques liées aux figures, théories et pratiques de l’imaginaire, sans limitations territoriales ou nationales. Elle est la première revue à comité de pairs de Figura, le Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, fondé en 1999 à l’Université du Québec à Montréal. Captures publie des articles à la croisée des études littéraires et cinématographiques, des sciences humaines, de l’histoire de l’art et des arts visuels et médiatiques. Il s’agit d’une revue francophone qui accueille également des publications écrites en anglais.

  • Revue québécoise de droit international

    Organe scientifique de la Société québécoise de droit international, la Revue québécoise de droit international a pour mission de rendre compte de la recherche et de la pratique en droit international au Québec.

  • Animation, territoires et pratiques socioculturelles (Revue ATPS)

    La revue numérique internationale Animation, territoires et pratiques socioculturelles (Revue ATPS) publie des textes qui contribuent à une meilleure compréhension du champ de l’animation et des pratiques socioculturelles relativement à leurs territoires d’implantation.  Elle publie des recherches scientifiques fondées sur des données empiriques, des comptes-rendus d’expériences ou de pratiques d’animation avec une perspective critique, des textes de réflexions soutenus par une argumentation ancrée dans la littérature ainsi que de brèves recensions et états de la recherche.